Accéder au contenu principal

Nouveaux prêtres et diacres à Idiofa, Popokabaka et Kinshasa




De nouveaux prêtres et diacres ont été ordonnés le dimanche 16 juillet dans l’archidiocèse de Kinshasa et dans les diocèses d’Idiofa et de Popokabaka.
Dans la cathédrale Sainte Famille de Popokabaka, dans la province du Kwango, Mgr Louis Nzala a ainsi imposé les mains sur messieurs les abbés Isidore Kusungula et Moïse Luzitu. Le chiffre de cinquante a été atteint pour le nombre des prêtres ordonnés par Mgr Nzala depuis les vingt-et-un ans qu’il est évêque.

L’évêque de Popokabaka a aussi ordonné diacres les séminaristes Anatole Makambu, Bède Fundu, Marc Suta et Yves Mboma.
Les nouveaux prêtres et diacres doivent être des semeurs d’évangile, et les cœurs des fidèles deviendront une bonne semence, a dit l’évêque à l’homélie, interprétant l’évangile du quinzième dimanche.
A Idiofa, dans la province du Kwilu, sur la place du collège Lankwan, non loin de la cathédrale saint Kizito, Mgr Joseph Moko a ordonné prêtres messieurs les abbés Alain Matabisi, Rémy Katalay, Jacques Mungondo, Jules Kitambala et Blaise Zainde, tandis que les séminaristes Gilbert Katanda et Testament Manuela, il les a ordonnés diacres.
Les prêtres et les diacres ne travaillent pas pour la gloire personnelle mais pour que l’évangile de Jésus atteigne tous les cœurs, a dit Mgr Moko, à l’homélie, demandant aux fidèles laïcs de prier pour leurs prêtres et diacres. 

Les diacres se méfieront de l’appât du gain et de l’argent, c’est l’exhortation de l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, aux diacres qu’il a ordonnés le même dimanche, dans la cathédrale Notre-Dame du Congo. Huit sont du clergé de Kinshasa, quatre des Missionnaires oblats de Marie Immaculée et un de la congrégation des sacrés-cœurs de Jésus et de Marie, dits des Picpus.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.