Accéder au contenu principal

Nouveaux prêtres et diacres à Idiofa, Popokabaka et Kinshasa




De nouveaux prêtres et diacres ont été ordonnés le dimanche 16 juillet dans l’archidiocèse de Kinshasa et dans les diocèses d’Idiofa et de Popokabaka.
Dans la cathédrale Sainte Famille de Popokabaka, dans la province du Kwango, Mgr Louis Nzala a ainsi imposé les mains sur messieurs les abbés Isidore Kusungula et Moïse Luzitu. Le chiffre de cinquante a été atteint pour le nombre des prêtres ordonnés par Mgr Nzala depuis les vingt-et-un ans qu’il est évêque.

L’évêque de Popokabaka a aussi ordonné diacres les séminaristes Anatole Makambu, Bède Fundu, Marc Suta et Yves Mboma.
Les nouveaux prêtres et diacres doivent être des semeurs d’évangile, et les cœurs des fidèles deviendront une bonne semence, a dit l’évêque à l’homélie, interprétant l’évangile du quinzième dimanche.
A Idiofa, dans la province du Kwilu, sur la place du collège Lankwan, non loin de la cathédrale saint Kizito, Mgr Joseph Moko a ordonné prêtres messieurs les abbés Alain Matabisi, Rémy Katalay, Jacques Mungondo, Jules Kitambala et Blaise Zainde, tandis que les séminaristes Gilbert Katanda et Testament Manuela, il les a ordonnés diacres.
Les prêtres et les diacres ne travaillent pas pour la gloire personnelle mais pour que l’évangile de Jésus atteigne tous les cœurs, a dit Mgr Moko, à l’homélie, demandant aux fidèles laïcs de prier pour leurs prêtres et diacres. 

Les diacres se méfieront de l’appât du gain et de l’argent, c’est l’exhortation de l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, aux diacres qu’il a ordonnés le même dimanche, dans la cathédrale Notre-Dame du Congo. Huit sont du clergé de Kinshasa, quatre des Missionnaires oblats de Marie Immaculée et un de la congrégation des sacrés-cœurs de Jésus et de Marie, dits des Picpus.

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.