Accéder au contenu principal

L’évêque de Luebo invite au pardon pour rebâtir l’Eglise et la société




L’évêque de Luebo, dans les provinces du Kasai et du Kasai-central, Mgr Pierre-Célestin Tshitoko, a regagné son diocèse après de longs mois de repli à Kinshasa à cause de la violence des miliciens dits de Kamwina Nsapu. Au mois de mars, ils avaient notamment brûlé l’évêché, la cathédrale, la maison de la procure et la propédeutique diocésaine ainsi que la maison générale et la grande communauté des Sœurs du cœur immaculé de Marie de Luebo. Les rebelles avaient aussi pillé des communautés des Sœurs amies du Christ.

Le dimanche 6 août, Mgr Tshitoko a célébré l’eucharistie dans l’église paroissiale saint Benjamin de Bilomba, messe concélébrée par le père Emile Tshisekedi, coordinateur diocésain des écoles catholiques et supérieur délégué de la congrégation des Amis du Christ.
L’évêque de Luebo a invité les chrétiens déjà revenus de leur cachette en forêt au sens du pardon sincère et à la foi en Dieu, dans l’amour du prochain. Ainsi seulement parviendront-ils, a-t-il dit, à rebâtir l’Eglise et la société. Et pour les aider à reprendre vie et à oublier le temps de la violence, l’évêque a remis des ballons de football aux jeunes gens et des pièces d’étoffe à une trentaine de femmes dont certaines portaient des bébés nés en forêt.
L’évêque de Luebo clôturait à Bilomba la visite pastorale commencée le 3 août par la propédeutique de Kabwe, dans l’archidiocèse de Kananga, qui a accueilli les jeunes séminaristes de Luebo, rescapés des violences du mois de mars. Mgr Pierre-Célestin Tshitoko a aussi rendu une visite de consolation et de réconfort aux paroisses et communautés de Bilomba, Ndekesha, Kazumba et Kafuba.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.