Accéder au contenu principal

De jeunes religieuses se prennent en charge pour l’autoformation





Au siège du secrétariat général de l’Union des Supérieures Majeures, à Kinshasa-Limete, la supérieure régionale des Filles de saint Paul, sœur Godelieve Mastaki, a assuré la première session d’une série organisée en faveur de jeunes religieuses, les junioristes. Elles étaient une cinquantaine, de diverses congrégations, réunies du samedi 18 au dimanche 19 novembre autour du thème de « la prise en charge de l’autoformation ».

Pour sœur Mastaki, il s’agissait d’apprendre comment faire de toute sa vie une école. Les jeunes religieuses se rendent compte qu’elles ont beaucoup à apprendre. Dans le pays, l’école n’assure pas la formation attendue. Les conséquences se répercutent jusque dans la vie consacrée. Les bibliothèques des communautés religieuses sont vieilles, et les sœurs lisent de moins en moins.
Les jeunes religieuses en prennent conscience. Sœur Eugénie Bangeya, Missionnaire du Christ Roi, reconnaît que les religieuses se négligent parfois. Des étudiantes se bornent au syllabus alors que le monde attend beaucoup. Pour servir le monde, il faut savoir ce qui s’y passe. Il faut donc apprendre à consulter l’internet et les autres médias. On sera alors capable d’offrir ce monde au Christ dans la prière.
Sœur Annette Nsindu, religieuse du sacré-cœur de Jésus, relève la place de plus en plus importante da la femme dans la société. Comme femme, la religieuse a des capacités à transmettre avec passion. La religieuse est appelée ainsi à se former, à se documenter pour donner le meilleur d’elle-même au monde qui attend beaucoup. 


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.