Accéder au contenu principal

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe




Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

« Le témoignage de vie comme gage et ferment du ministère sacerdotal », tel a été le thème de la retraite sacerdotale. Pour le prédicateur, le témoignage de vie du prêtre demeure le critère d’authentification et de fécondité du ministère du prêtre. C’est pourquoi le prêtre est appelé à faire de sa vie une offrande pure à la gloire de Dieu par une vie de pauvreté, de chasteté et d’obéissance, unique moyen pour lui de ressembler au Christ Grand Prêtre et de continuer son œuvre rédemptrice dans le monde.

La journée du 17 décembre s’est terminée par une rencontre de convivialité autour de l’évêque, Mgr Nicolas Djomo. Ensemble, ils ont célébré le soixante-dixième anniversaire de naissance de leur confrère, monsieur l’abbé Jules Omokonge. Pour l’évêque, ce fut aussi l’occasion d’échanger avec les prêtres sur les questions pastorales de l’heure. Il leur a remis alors quelques documents dont le Catéchisme de l’Église catholique traduit en langue locale tetela, mais également le Plan stratégique quinquennal pour la pastorale d’ensemble dans le diocèse, sans oublier les carnets pour l’impôt diocésain auquel chaque fidèle est invité pour la prise en charge matérielle de l’Eglise. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.