Accéder au contenu principal

Nouveau curé et nouvelles religieuses à Ithenga, dans le diocèse de Popokabaka




Le nouveau curé de la paroisse Notre Dame de Lourdes  à  Ithenga, au diocèse de Popokabaka, dans la province du Kwango, monsieur l’abbé Innocent Katond, portera désormais, chaque jour, une croix en bois à lui remise par l’évêque.
Le dimanche 14 janvier, monseigneur Louis Nzala a installé le nouveau curé d’Ithenga. L’évêque de Popokabaka a demandé aux fidèles de la paroisse de prier pour leur curé et pour les vocations. Le 11 février, a-t-il annoncé, il procédera à des ordinations diaconales et sacerdotales dans la cathédrale à Popokabaka.
A ce jour, la paroisse Notre-Dame de Lourdes d’Ithenga fondée en 1967 n’a donné à l’Église qu’une religieuse, la sœur Marie-Thérèse Kabwanga, de la congrégation des Soeurs de sainte Marie de Popokabaka. Mais qui aurait attiré en nombre les filles d’Ithenga alors qu’il n’y existait aucune communauté de religieuses ?
Le dimanche 14 janvier, justement, Mgr Louis Nzala a eu la joie de bénir et d’inaugurer la première communauté des  Sœurs  de Notre Dame de Namur, la communauté Julie Biliart, du nom de la fondatrice française. Les sœurs  Bénédicte Gikwenge, supérieure locale, Gertrude Mwanankasi et Isabelle Izika seront les trois premiers membres de la troisième communauté des Soeurs de Notre-Dame de Namur dans le diocèse de Popokabaka, après les deux précédentes communautés de Kitenda et de Pelende ouvertes respectivement en 1952 et en 1956.
Les Soeurs de Notre-Dame de Namur reviennent donc, pour ainsi dire, au diocèse de Popokabaka. Pour l’occasion, trois membres du conseil provincial étaient de la fête, les sœurs Annie  Nkungi, déléguée  de la provinciale  Emily Mullen,   Ursule Biseno et Gertrude Tonsi. Elles ont rappelé le charisme de leur congrégation : « Faire connaître la bonté du Bon Dieu à tous les peuples, spécialement, dans les milieux les plus abandonnés. » Et Ithenga est un milieu abandonné, ont reconnu les religieuses.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.