Accéder au contenu principal

Le cardinal Monsengwo demande à Mgr Ambongo d’aider à créer un climat de paix






Le quatrième dimanche de carême, le dimanche de la liturgie du laetare, de la joie, a été choisi dans l’archidiocèse de Kinshasa pour l’accueil et la présentation par l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, de Mgr Fridolin Ambongo, archevêque coadjuteur nommé le 6 février par le pape. Onze autres évêques et quelque deux cents prêtres ont concélébré à la messe d’accueil dans la cathédrale Notre-Dame du Congo.



La biographie lue de Mgr Ambongo a rappelé qu’il est membre de la congrégation des capucins, ancien archevêque de Mbandaka-Bikoro, ancien évêque de Bokungu-Ikela. La lettre de nomination du Saint-Père François a été lue ensuite en latin puis traduite en français et en langue locale, le lingala. Le Saint-Père souhaite notamment voir Fridolin Ambongo porter l’esprit franciscain au bénéfice de l’archidiocèse de Kinshasa.

Dans l’homélie, le cardinal Laurent Monsengwo souhaite que la joie débordante du 11 mars soit une joie durable et permanente. Et l’archevêque de Kinshasa compte aussi sur l’esprit franciscain de Fridolin Ambongo : « En disciple de saint François, aidez-nous à créer, dans l’archidiocèse de Kinshasa, un climat de la paix d’Assise que saint François a transmis à l’Eglise et au monde grâce à une vie radicale de l’évangile. »
Après la communion, le président de l’association du clergé de Kinshasa, monsieur l’abbé Georges Njila, a exprimé au nom de tous le même sentiment de joie et d’accueil. L’archevêque coadjuteur a alors pris la parole pour remercier les uns et les autres et pour indiquer qu’il vient à Kinshasa pour être un bon pasteur et un frère de tous. Il s’est référé à sa devise épiscopale : « Esto lumen mundi », « sois la lumière du monde », et il a invité le peuple de Dieu de Kinshasa à rayonner lui aussi de la lumière du Christ, comme le cardinal Monsengwo l’a demandé voilà dix ans lors de son installation à Kinshasa. « Kinshasa, lève-toi et rayonne de la lumière du Christ ».
La joie de l’accueil de Mgr Ambongo s’est visiblement répandue sur toute la ville. La télévision catholique, Radio Maria et Radio Elikya ont retransmis la messe en direct. JBMK/RV


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.