Accéder au contenu principal

Messe chrismale à Kinshasa




« Priez pour vos prêtres, priez pour vos prêtres ». L’insistance est de l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, lors de la messe chrismale célébrée le mercredi soir 28 mars dans la cathédrale Notre-Dame du Congo à Kinshasa. Priez aussi pour votre évêque et pour son coadjuteur et pour ses auxiliaires, a-t-il ajouté. Le cardinal Monsengwo a félicité et remercié les quelque quatre cents prêtres concélébrant dans la cathédrale et qui ont renouvelé leurs engagements sacerdotaux.

L’archevêque de Kinshasa a béni les saintes huiles, qui ont été distribuées après la messe aux doyens qui les distribueront aux curés des paroisses qui s’en serviront pour les sacrements et pour les malades, par exemple. La catéchèse au quotidien s’ensuivra pour rappeler aux chrétiens qu’ils n’ont pas à recourir aux prétendues « huiles d’olive » vendues en flacons jusque dans les cours des églises par des charlatans qui abusent de la crédulité du peuple. Les huiles ont été bénies le mercredi ou le jeudi saint par l’évêque qui les distribuent aux prêtres : voilà ce qui est correct à pratiquer.
A l’homélie, l’archevêque de Kinshasa a rappelé l’institution par le Seigneur des sacrements de l’eucharistie et du sacerdoce. Il les a appelés des sacrements d’avenir, des sacrements de l’espérance et d’amour total, de vie donnée et de rassemblement dans la paix et la réconciliation.
Le cardinal Monsengwo a insisté sur le lien entre cette institution des sacrements de l’eucharistie et du sacerdoce et la passion, la mort et la résurrection du Seigneur. Il a insisté également sur la passion pour l’eucharistie. Il n’y a pas de sacerdoce sans eucharistie et il n’y a pas d’eucharistie sans sacerdoce, a-t-il dit, invitant les prêtres à ne jamais banaliser les célébrations eucharistiques par l’accoutumance, l’effritement de la foi ou l’infidélité aux engagements.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.