Accéder au contenu principal

Vers le centenaire du diocèse de Kilwa-Kasenga


Consolider les liens avec le Christ dans une relation vivante et authentique avec lui, l’évêque de Kilwa-Kasenga, dans la province du Haut-Katanga, Mgr Fulgence Muteba, le recommande à l’occasion de la commémoration prochaine du centenaire de l’évangélisation de son diocèse. L’évêque vient de publier à cet effet une lettre pastorale intitulée : « Témoins de Jésus-Christ ressuscité ».

La célébration du centenaire s’étalera sur toute une année, qui commencera le 26 octobre. L’ouverture solennelle aura lieu ce jour-là à Lukafu, autrefois poste administratif et militaire de la colonie belge au Katanga et qui reçut la première semence de la parole de Dieu.
En cent ans, nous avons beaucoup reçu de la part du Seigneur, écrit l’évêque de Kilwa-Kasenga. Il a institué par décret une Commission du centenaire chargée d’organiser les détails sur les activités commémoratives à célébrer dans chaque paroisse.
Ce sera l’occasion de méditer sur les merveilles de Dieu dans l’histoire, et surtout de rencontrer le Christ vivant et, en tant que disciples de Jésus Christ ressuscité, d’édifier une Eglise d’authentiques témoins.
Ce sera l’occasion de rendre hommage aux vaillants missionnaires, hommes et femmes, bénédictins, franciscains, missionnaires d’Afrique, xavériens, sœurs de la charité de Jésus et de Marie, sœurs de Pittem, Sœurs franciscaines missionnaires de Marie, frères des écoles chrétiennes, sans oublier les valeureux catéchistes ni les nouveaux missionnaires arrivés récemment, notamment les salvatoriens et les prêtres du sacré-cœur.
Pour être témoins des merveilles reçues, Mgr Fulgence Muteba propose, concrètement, de vivre authentiquement, de pratiquer la foi et d’en rendre compte en toutes circonstances. Ensuite, il demande de s’investir dans la fréquentation des sacrements, la participation active et la célébration pieuse de la liturgie avec la reconnaissance de tous les bienfaits divins.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.