Accéder au contenu principal

Journée de prière pour la sanctification des prêtres à Mbuji-Mayi




C’était le samedi 7 juillet, dans le stade Kashala Bonzola, de Mbuji-Mayi, dans la province du Kasai oriental. Mgr Bernard-Emmanuel Kasanda a présidé la messe pour la Journée diocésaine de prière pour la sanctification des prêtres. Ils étaient cent quinze et neuf diacres les accompagnaient. Des milliers de fidèles ont rempli le stade de football. Ils sont venus prier pour leurs prêtres. Ils sont venue de toutes les paroisses de la Zone Apostolique du Centre et quelques  autres paroisses de la Zone Apostolique de Cilenge. Le gouverneur de province, Ngoy Kasanji était là aussi parmi d’autres personnalités politiques, administratives et militaires.


Dans l’homélie, l’évêque de Mbuji-Mayi a d’abord rappelé deux événements mémorables : l’ordination sacerdotale du tout premier prêtre du diocèse, monsieur l’abbé Charles Mbuya, le 1er juillet 1934, et l’ordination épiscopale du tout premier évêque de Mbuji-Mayi, ordonné comme évêque de Luebo, le 1er juillet 1959, Mgr Joseph Nkongolo, premier évêque noir résidentiel et évêque-fondateur du diocèse de Mbujimayi en 1966. 

Mgr Kasanda a aussi expliqué le besoin d’une Journée de prière pour la sanctification des prêtres, instituée par le pape Jean-Paul II en 1995.  Les prêtres ont besoin de recevoir du peuple fidèle un soutien spirituel et concret, et de leur sainteté dépend la sainteté de beaucoup de fidèles. La sanctification des prêtres est un enjeu crucial pour la vie de l’Eglisen a-t-il expliqué avant de recommander aux prêtres de Mbuji-Mayi de prendre de la hauteur en se plongeant tous les jours dans l’amour de Dieu, tout particulièrement par la prière , de se laisser transformer  par la grâce de Dieu afin de devenir un cœur  miséricordieux et d’être  la lumière pour le monde et pour les personnes à eux confiées.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.