Accéder au contenu principal

Professions religieuses chez les Sœurs Dominicaines Filles de Sainte Catherine de Sienne d’Isiro-Niangara




Au diocèse d’Isiro-Niangara, dans la province du Haut-Uele, le dimanche 5 août, Sœur Romana Azangane, Supérieure Générale de la Congrégation diocésaine des Sœurs Dominicaines Filles de Sainte Catherine de Sienne, a reçu les vœux perpétuels de la sœur Odette Sombole et les premiers vœux de la Sœur Nicole Moyala. A la même occasion, cinq postulantes ont fait leur entrée au noviciat : Clarisse-Marie Alidriko, Albertine-Marie Kuzo, Christophora-Marie Dranitako, Espérance-Marie Lilende et Jocelyne-Marie Mosenge.

L’évêque d’Isiro-Niangara, Monseigneur Julien Andavo-Mbia, a présidé la messe pour les vœux dans l’église paroissiale Notre-Dame de l’Annonciation de Tely. L’évêque a invité les religieuses à revivre avec un nouvel élan leur consécration à Dieu et à réveiller le monde par leur façon d’être auprès des pauvres afin de mieux dénoncer le mal et les causes des injustices sociales. « Soyez prophètes en tout et partout. Trouvez votre joie à vivre de l’Evangile, soyez unies et persévérantes», leur a-t-il dit.
La Supérieure générale des Sœurs Dominicaines Filles de Sainte Catherine a félicité les sœurs Sombole et Moyala pour leur profession religieuse, leur rappelant que la vie religieuse appelle à une vie fidèle et sainte à la suite du Christ, dans le respect de la règle de vie de la Congrégation.
A noter que la Congrégation des Sœurs Dominicaines Filles de Sainte Catherine de Sienne d’Isiro-Niangara fondée voilà soixante-quinze ans, le 4 août 1943 par Mgr Robert-Constant Lagae, alors vicaire apostolique de Niangara, compte aujourd’hui 136 professes, 10 novices et 6 aspirantes. Toutes se dévouent au service de l’évangile à travers les œuvres d’apostolat dans les hôpitaux, les orphelinats et les écoles. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.