Accéder au contenu principal

L’archevêque de Kinshasa publie sa première lettre pastorale




Le nouvel archevêque de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, a publié sa première lettre pastorale. C’était le vendredi 4 janvier, dans la cathédrale Notre-Dame du Congo. L’archevêque a présidé la messe pour l’échange de vœux pour la nouvelle année.

 
La lettre pastorale explique la devise du nouvel archevêque de Kinshasa : omnia omnibus, tout à tous. Fridolin Ambongo explique sa vision de la pastorale basée sur l’unité et sur la participation de tous, dans une spiritualité où tous doivent se reconnaître comme véritablement des frères et des sœurs.
L’archevêque de Kinshasa a ainsi publié trois décrets instituant des structures de dialogue et d’action commune. Il a nommé vicaire général de l’archidiocèse l’évêque auxiliaire, Mgr Edouard Kisonga. Le deuxième décret nomme des membres du conseil presbytéral et le troisième nomme neuf d’entre eux au collège des consulteurs.
C’était le premier vendredi du mois et de l’année nouvelle 2019. Mgr Ambongo a confié l’assemblée au sacré-cœur de Jésus et l’a invitée à la sainteté, à adopter des attitudes dignes par rapport à l’appel à la sainteté.
Mgr Ambongo a aussi rappelé la mémoire des martyrs de l’indépendance, tués le 4 janvier 1959 par le pouvoir colonial belge, déclenchant une lutte proche contre la colonisation et qui aboutira à l’indépendance du pays en 1960. La liberté est encore à conquérir, a dit l’archevêque de Kinshasa, rappelant aussi la mémoire de tous ceux qui sont morts jusqu’aujourd’hui pour la même cause de la liberté, de la justice et de la paix.
La nouvelle année 2019 sera agréable si chacun de nous essaie de s’oublier pour les autres, pour pratiquer le bien. « Nous avons pris un engagement devant Dieu pour faire en sorte que cette année 2019 soit vraiment une bonne année pour tous les Congolais ».

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.