Accéder au contenu principal

Journée de la mission : Kilwa-Kasenga et Butembo-Beni


La célébration de la Journée mondiale de la mission, le dimanche 19 octobre, avait été choisie par la Conférence épiscopale nationale pour la clôture de trois jours de prière en faveur de la nation. Au diocèse de Kilwa-Kasenga, dans la province du Katanga, Mgr Fulgence Muteba a expliqué, dans une conférence, le sens de l’appel de la Conférence épiscopale qui s’oppose à tout changement de la Constitution du pays dans ses articles dits verrouillés. Les évêques ne sont pas en opposition avec un quelconque parti politique ; ils veulent aider les gouvernants à se rendre compte du danger que risque la Nation.
Et le 17 octobre, à Kasenga, les prêtres et les fidèles des paroisses Saint Georges et Bienheureuse Anuarite se sont retrouvés à la paroisse Sainte Croix où la prière commune a commencé par le chapelet invoquant l’intervention de la Vierge Marie, Notre Dame du Congo et Reine des apôtres pour qu’elle protège les évêques. La prière a été élevée de même à Pweto et à Kilwa pour la paix et le progrès de la nation.

Au diocèse de Butembo-Beni, dans la province du Nord-Kivu, la journée de la mission a été voulue par l’évêque comme une journée de compassion. Mgr Melchisédech Sikuli a adressé aux fidèles une lettre demandant que la douleur consécutive aux massacres perpétrés notamment dans la ville de Beni serve à souder les habitants. L’évêque a chargé la caritas diocésaine et les caritas paroissiales de remettre aux familles éprouvées le fruit de la collecte du dimanche.
A la paroisse Notre-Dame de Mbau, une intention plus particulière de prière a été élevée pour les trois prêtres enlevés voilà deux ans par des hommes armés, les pères Jean-Pierre Ndulani, Anselme Wasukundi et Edmond Bamutupe. Le père Thierry Kahongya, assistant du supérieur provincial des Augustin de l’Assomption, a présidé trois messes au cours desquelles il a exhorté les chrétiens à demeurer fidèles dans la foi, à réciter chaque jour dix Ave Maria pour le retour des trois pères assomptionnistes et pour la paix dans toute la région. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.