Accéder au contenu principal

Les sourds-muets participent aux célébrations de la Semaine sainte



Dans l’archidiocèse de Kinshasa, les sourds-muets, les non-voyants et autres personnes vivant avec handicaps participent aux célébrations de la Semaine sainte. Avec une équipe d’agents pastoraux, le coordinateur diocésain de l’œuvre pour personnes vivant avec handicap, monsieur l’abbé Zéphyrin Nsimba, a ainsi assuré pour les sourds-muets le service d’interprète pendant la messe du dimanche des rameaux au Stade Père Raphaël.
Ils ont traduit, en langue des signes congolaise, les lectures, la prédication, le récit de la Passion, les chants. La pastorale des sourds vise à intégrer ces personnes comme membres à part entière de l’Eglise et de la société. Ils forment une communauté d’environ 3000 sourds (enfants, jeunes et adultes) Ils vont à l’église comme tout le monde, ils participent aux sacrements.

A l’actif de la pastorale des sourds-muets figure déjà 18 mariages. On leur assure la catéchèse. Il y a 19 écoles dans la ville de Kinshasa pour un enseignement spécial et une prise en charge médicale. Un centre forme des enseignants spécialisés à cet effet.
La pastorale des sourds existe dans l’archidiocèse de Kinshasa depuis 1989 pour l’intégration socio-chrétienne. Le siège social est situé au centre des Villages Bondeko à Kinshasa-Barumbu. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.