Accéder au contenu principal

25 ans de l’Institut missionnaire des Amis du Christ de Luebo




L’évêque de Luebo, dans la province du Kasai, Mgr Pierre-Célestin Tshitoko, a célébré la messe, le samedi 5 novembre, pour les vingt-cinq ans d’existence de l’institut missionnaire des amis du Christ de Luebo. C’était dans l’église de la paroisse Notre-Dame des sept douleurs de Ndekesha. A cette occasion, les sœurs Jeannette Omoy et Marie-Immaculée Kambuyi ont prononcé leurs vœux perpétuels entre les mains de sœur Béatrice Kapinga, supérieure générale des Sœurs Amies du Christ.
L’institut missionnaire des amis du Christ de Luebo comprend deux branches, masculine et féminine. Mgr Tshitoko est modérateur de cet institut de droit diocésain fondé en 1991 par Mgr Emery Kabongo, actuellement chanoine à la basilique saint Pierre à Rome, alors archevêque-évêque de Luebo après avoir été secrétaire particulier du pape Jean-Paul II.

Dans l’homélie de la messe du jubilé d’argent, Mgr Tshitoko a exhorté les religieuses et religieux amis du Christ à se rappeler constamment leur mission auprès des pauvres, à se rappeler que la vraie amitié avec le Christ doit se vivre par l’amour du prochain, un amour concret vécu dans la joie, sur la base du pardon et de la prière continue.
Les deux supérieurs majeurs des deux branches de l’Institut des amis du Christ, le père Emile Tshisekedi et la soeur Béatrice Kapinga, ont remercié l’évêque de Luebo, modérateur de leur institut, mais également tous ceux qui les ont accompagnés de diverses manières au cours des vingt-cinq années d'existence.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.