Accéder au contenu principal

Première traduction intégrale du missel romain en langue kiyaka



Au diocèse de Popokabaka, dans la province du Kwango, la nouvelle année liturgique a commencé, le dimanche 27 novembre, avec l’usage, dans les églises, de la toute première traduction intégrale du missel en langue kiyaka. 
Dans la préface, l’évêque de Popokabaka, Mgr Louis Nzala Kianza, dit appliquer le Concile Vatican II qui a recommandé une participation plénière, consciente et active de tout le peuple de Dieu dans la célébration eucharistique. La traduction du missel en langue kiyaka rencontre ce vœu du Concile après la célébration du centenaire de l’évangélisation du Kwango. 
Rendre grâce au Seigneur dans la langue que lui-même nous a donnée, le kiyaka, était un besoin impérieux. Cela s’avérait nécessaire pour l’approfondissement de notre foi, écrit encore Mgr Louis Nzala. Il souhaite que cette traduction du missel soit un instrument pour raviver la foi des fidèles et rendre les communautés plus vivantes.

Sous la coordination de monsieur l’abbé Albert Bisueko, l’équipe des traducteurs et correcteurs du bureau diocésain de pastorale a aussi rassemblé et mis à jour des textes venus de missionnaires jésuites Hubert Van Roy, Robert Hermans, Piet Ruttenberg et Prado Fernando. 
Le missel en kiyaka est un volume de 816 pages avec un lectionnaire dominical de 496 pages pour les trois années liturgiques. Il comprend aussi le sanctoral et le Missel Romain pour les Diocèses du Zaïre, autrement appelé le rite zaïrois.

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.