Accéder au contenu principal

Les étudiants consacrés exhortés à l’étude pour répliquer aux sectes




« Les temps sont graves. Il faut approfondir la foi catholique pour répliquer aux sectes religieuses qui en sont venues, par exemple, à diviniser leurs chefs et à réclamer un Dieu pour les Noirs ». L’avertissement est de Mgr Louis Mbwol, évêque émérite d’Idiofa. Dans l’église Notre-Dame de Fatima de Kinshasa-Gombe, l’évêque s’adressait, le samedi 14 octobre, à des centaines de jeunes étudiantes et étudiants des trois instituts d’enseignement supérieur relevant des Assemblées des supérieurs majeurs des religieuses et religieux. D’habitude, les trois instituts co-organisent une journée de prière à l’Esprit-Saint et de réflexion pour la rentrée académique. Ce sont : l’Université saint Augustin de Kinshasa, l’Institut Supérieur Pédagogique Catholique et l’Institut Supérieur Saint Eugène de Mazenod.
Pour écouter le propos de Mgr Louis Mbwol, suivre le lien : http://www.oblatcongo.org/2/?p=172







Mgr Louis Mbwol a présidé la messe d’ouverture, le père clarétain Joseph Mbungu a prononcé l’homélie, au cours de laquelle il a exhorté les étudiants et les professeurs au devoir d’intelligence pour relever le défi de la foi catholique dans le contexte social de la République démocratique du Congo et d’Afrique.



Le professeur Eyupar, qui a prononcé la leçon inaugurale, a renchéri sur le même thème en présentant les faiblesses de l’université comme reflet des faiblesses de la société congolaise, mais en relevant l’exception et les qualités de l’enseignement supérieur catholique.

Parmi les nouveautés de la rentrée académique 2017, l’Institut Supérieur Saint Eugène de Mazenod, qui organise notamment un cycle de théologie et un Institut africain des sciences de la mission, ouvrira bientôt trois nouvelles filières d’enseignement en sciences et technologies informatiques, en administration des affaires et en sciences économiques et politiques. 



Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.