Accéder au contenu principal

Vœux perpétuels chez les Sœurs Missionnaires du Christ





La supérieure générale des sœurs Missionnaires du Christ, sœur Hildegarde Schreier, est venue de Munich en Allemagne pour recevoir, le dimanche 1er octobre, la « consécration de vie », c’est-à-dire la profession perpétuelle de ses consoeurs congolaises Anastasie Marie Mpekwa et Bridinette Anne-Marie Mboyo.





C’était dans l’église saint Eloi de Kinshasa-Ndolo. Le curé, le père Prosper Ndjoli, missionnaire oblat de Marie immaculée, a présidé la messe. Il a rappelé le sens de la consécration religieuse pour la société congolaise d’aujourd’hui. Il a exhorté les deux religieuses à un profond attachement à Dieu et à l’amour de leur congrégation. Qu’elles s’attachent grâce à la pratique de la prière, à l’esprit du travail et à la culture générale.
Menées par la supérieure régionale du Congo, sœur Brigitta Raith, la trentaine des Sœurs Missionnaires du Christ présentes ont récité, à la fin de la messe, une prière propre de mission. Les religieuses se proclament mains, pieds, yeux et bouche du Seigneur.
La supérieure générale a aussi procédé à un rite particulier d’envoi en mission. Elle a ainsi remis à Anastasie-Marie Mpekwa et Bridinette Anne-Marie Mboyo : une alliance, comme signe de consécration et d’union avec Jésus ; un crucifix portant le Christ sans bras car ses bras sont ceux de la missionnaire ; et un cierge allumé pour être la lumière dans le monde.
Le père Christian Moser, missionnaire du sacré-cœur, a fondé la congrégation en 1956 en Allemagne, cinq ans avant sa mort, et il a envoyé les premières missionnaires au Congo belge en 1958. Pour le fondateur, l’essentiel était la consécration unie avec la mission dans le monde. « C’est ma vie pour les autres, ma prière pour les autres », disait-il.

A leur tour, des Congolaises sont aujourd’hui missionnaires au Congo, au Brésil et en Afrique du Sud. 









Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.